f t s A a p

Auteur/autrice : Victimes-amiante-Admin

Cancers du larynx et cancers des ovaires : l’amiante mise en cause

Date : 26/09/2022

Le 19 septembre 2022, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) a confirmé que certains cancers du larynx et des ovaires peuvent être liés à une exposition à l’amiante.

Cette décision de l’ANSES va permettre une meilleure indemnisation des malades présentant ces pathologies, en favorisant leur reconnaissance en maladie professionnelle.

Par contre, nous avions aussi demandé que l’ANSES examine le lien qui pouvait exister entre l’amiante et d’autres cancers comme ceux du pharynx, de l’estomac, de l’intestin …

L’ANSES a répondu ne pas avoir pris en compte cette demande et donne comme explication ou excuse que c’est pour des considérations de « ressources » et de « calendrier » qu’elle ne s’est pas prononcée. … Lire la suite



Le Conseil d’État confirme l’indemnisation d’ex-salariés de la Marine Nationale pour préjudice d’anxiété

Date : 21/05/2022

Le vendredi 13 mai 2022, le Conseil d’État a rejeté un pourvoi en cassation du Ministère des Armées et confirmé l’indemnisation pour « préjudice moral » lié à l’amiante de dix-sept anciens salariés de la Marine nationale.

Le 20 juin 2019, le Tribunal administratif de Rennes et le 2 février 2021, la Cour administrative d’appel de Nantes ont condamné l’État à verser entre 8000 et 27 000 € à d’anciens officiers mariniers bretons pour avoir été exposés aux risques liés à l’amiante. … Lire la suite



Cancer de l’Amiante : le mésothéliome mieux identifié

Date : 20/05/2022
Cette tumeur qui touche essentiellement la plèvre est aujourd’hui plus facilement repérable, grâce à des analyses plus spécifiques.
L’exposition à l’amiante reste le principal facteur de risque.

Les signes

Les poumons sont recouverts d’une membrane constituée de deux feuillets.

L’un enveloppe le poumon et l’autre tapisse l’intérieur de la cavité thoracique. Entre ces deux couches, qui constituent la plèvre ( ou mésothélium ) circule une petite quantité de liquide qui facilite le mouvement des poumons. … Lire la suite



Décision de la Cour d’appel de Rouen : une première en France

Date : 15/02/2022

Lien entre l’exposition à l’amiante et une atteinte du foie

Le 26 janvier 2022, la Cour d’appel de Rouen a reconnu, après expertise médicale, que le cholangiocarcinome intra-hépatique (cancer du foie) était bien lié à l’amiante auquel une victime avait été exposé au cours de son activité professionnelle.

C’est la première fois, en France, qu’un tribunal reconnait en lien entre l’exposition à l’amiante et une atteinte du foie, ce qui laisse augurer que d’autres pathologies pourraient aussi être reconnues comme ayant un lien avec l’amiante.

En France, seules les pathologies pulmonaires ( plaques pleurales, asbestose, cancer et mésothéliome ) sont acceptées, par la C.P.A.M. et le F.I.V.A. comme ayant un lien avec l’exposition à l’amiante. … Lire la suite



Jean Pierre, plombier chauffagiste, malade de l’amiante

Date : 21/10/2021

J’ai travaillé pendant de nombreuses années comme plombier chauffagiste dans une entreprise de la région bordelaise.

« En appel, j’ai obtenu 15% de plus et tous les frais de procédure ont été à la charge du F.I.V.A. … » En 2003, devant la persistance d’un essoufflement important et d’une grande fatigue, mon médecin traitant a demandé des examens radiologiques qui ont mis en évidence des épaississements pleuraux et des calcifications correspondant à une maladie de l’amiante, l’asbestose.

Au cours de mon activité professionnelle, j’ai souvent manipulé l’amiante qui servait à calorifuger les tuyaux de chauffage.
Ainsi, mon asbestose a été reconnue comme maladie professionnelle.

Mais, je ne souhaitais pas engager seul des démarches pour être indemnisé et surtout je ne voulais pas engager une procédure contre mon employeur avec lequel je suis resté en bons termes.

S.O.S. AMIANTE a pris en charge mon dossier d’indemnisation auprès du F.I.V.A.
Un médecin m’a assisté au cours de l’expertise médicale organisée par un médecin expert désigné par le F.I.V.A. et a bien défendu mes intérêts.
De même, l’avocat expérimenté recommandé par S.O.S. AMIANTE a fait une bonne évaluation financière de mes préjudices auprès du F.I.V.A. et a obtenu une indemnisation conséquente.

Cependant, l’avocat m’a conseillé de faire appel de cette proposition devant la Cour d’Appel pour tenter d’obtenir une meilleure indemnisation de mes préjudices.
Je lui ai fait confiance et ne le regrette pas.

Dès le début de la procédure en appel, l’avocat m’a fait obtenir une provision qui correspondait pratiquement à la somme globale que voulait me verser le F.I.V.A.
En appel, j’ai obtenu 15% de plus et tous les frais de procédure ont été à la charge du F.I.V.A.
Si je n’avais pas été conseillé et aidé par S.O.S. AMIANTE, je pense que je n’aurais pas entamé seul les démarches pour être indemnisé.


Amiante : toujours un enjeu de santé publique

Date : 02/09/2021

Malgré l’interdiction de l’amiante, depuis 1997, les victimes de l’amiante sont toujours nombreuses, en particulier dans les travailleurs du BTP.

Les conséquences de l’exposition à l’amiante peuvent apparaitre 30 ans après.

En effet, pour une partie de la population, l’exposition à l’amiante durant plusieurs décennies, entraine encore la découverte de nombreuses pathologies, en particulier pulmonaires.

En particulier, le cancer de la plèvre, appelé aussi mésothéliome pleural, peut apparaitre jusqu’à 40 ans après l’exposition à l’amiante. … Lire la suite



FIVA : publication du rapport d’activité pour 2020

Date : 02/09/2021

Le mardi 31 août, le F.I.V.A. a publié son rapport d’activités pour 2020.

Pour la deuxième année consécutive, depuis sa création en 2002, les personnes atteintes de pathologies graves sont majoritaires (53 %) parmi les nouvelles victimes de l’amiante.

Cependant, pour le F.I.V.A. « cette progression n’est pas le reflet d’une augmentation du nombre de victimes atteintes de pathologies graves, mais celui de la diminution constante du nombre de victimes atteintes de pathologies bénignes ». … Lire la suite



Le F.I.V.A. refuse le projet de fusion avec l’O.N.I.A.M.

Date : 01/09/2021

Une bonne nouvelle pour les victimes de l’amiante

Réuni le 31 août 2021, un conseil d’administration extraordinaire du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (F.I.V.A.) devait examiner le projet de fusion avec l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (O.N.I.A.M.).

Commandé par le gouvernement, en septembre 2020, et rendu public durant l’été, un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (I.G.A.S.) et de l’Inspection Générale des Finances (I.G.F.) plaidait en faveur d’une fusion de ces deux organismes, programmée pour fin 2022. … Lire la suite



Louis, atteint d’un cancer des poumons

Date : 30/08/2021

J’ai été employé dans un garage qui assurait l’entretien des camions.

« J’ai rencontré une personne qui avait fait appel à S.O.S. AMIANTE et qui était totalement satisfaite de la façon dont cette association s’était occupé de lui … »Mon activité consistait à remplacer les systèmes de freinage.

Pendant des années, j’ai respiré la poussière d’amiante car on utilisait de l’air comprimé pour enlever les particules qui recouvraient les disques et les tambours de frein avant de les démonter.

Je suis actuellement atteint par un cancer des poumons et cette affection a été prise en compte comme maladie professionnelle liée à l’amiante.
A l’annonce de ma maladie, je voulais faire un procès contre mon employeur car les collègues de travail et moi-même nous nous sommes plaints des conditions de travail et de l’absence de toute protection ( nous n’avions même pas de masque ).

Il fallait prendre un avocat, se lancer dans une action contre le garage qui m’employait devant le T.A.S.S.

J’ai lu dans les journaux que même si l’employeur était condamné au bout de plusieurs années de procédure, il pouvait faire appel et l’affaire durait encore plusieurs années.

J’ai rencontré une personne qui avait fait appel à S.O.S. AMIANTE et qui était totalement satisfaite de la façon dont cette association s’était occupé de lui.

J’ai donc pris contact avec S.O.S. AMIANTE et les personnes qui s’occupent des victimes de l’amiante dans cette association m’ont parfaitement expliqué les différentes solutions possibles pour obtenir une indemnisation sans passer par la procédure.

Sur leurs conseils, j’ai décidé de déposer un dossier auprès du F.I.V.A.
Cependant, j’avais bien précisé que mon état de santé ne me permettait pas de faire les démarches.

S.O.S. AMIANTE m’a assisté sur le plan médical et juridique et j’ai obtenu une indemnisation important dans des délais raisonnables.
Certes, ma maladie est toujours présente et même évolutive, mais il me reste quelques années j’espère pour profiter de ma retraite et de ma famille.
En plus, si mon état de santé venait à s’aggraver S.O.S. AMIANTE m’a expliqué que je pourrai faire re-ouvrir mon dossier et obtenir une indemnisation en aggravation.


Suzanne, veuve depuis 7 ans

Date : 03/06/2021

Mon mari est décédé des complications d’un cancer pulmonaire lié à l’amiante.

« J’ai pu obtenir rapidement l’indemnisation des différents préjudices … »
Pendant une grande partie de sa carrière, il a travaillé dans une fabrique de tuyaux et de plaques à base d’amiante.
Dans un premier temps, sur les conseils de collègues de travail de mon mari, j’ai entrepris une procédure devant le T.A.S.S. pour faire reconnaître la faute inexcusable de l’employeur et obtenir une indemnisation. Devant la lenteur de la procédure, je commençais à désespérer.

J’ai alors connu l’association S.O.S. AMIANTE qui m’a conseillé de déposer un dossier au F.I.V.A.

Les bénévoles de l’association m’ont aidé à constituer mon dossier en qualité d’ayant droit et m’ont assisté dans les différentes démarches auprès du Fonds.

J’ai pu obtenir rapidement l’indemnisation des différents préjudices pour la mort de mon mari ainsi qu’une revalorisation conséquente de sa pension.
J’ai bien entendu arrêté ma procédure devant le T.A.S.S. et décidé de vivre maintenant pour la famille qui me reste c’est à dire mes enfants et petits enfants.